Comment casser ou ouvrir un mur porteur?

Vous voulez ouvrir un mur porteur pour y créer une ouverture pour une fenêtre ou une baie vitrée afin d’illuminer plus une pièce? Ou bien vous voulez créer une porte ou abattre un mur porteur pour agrandir une pièce? Multiples sont les raisons qui vous poussent à abattre un mur porteur. Nous vous conseillons à travers cet article pour mener à bien ce travail difficile.

Les 5 étapes à suivre pour ouvrir un mur porteur

  1. Identifier si c’est bien un mur porteur ou pas: une des techniques la plus utilisée est de cogner sur le mur. S’il sonne creux, il est fort probable que ce soit un mur porteur. Mais faites attention parce que si plusieurs couches d’enduit ont été posées sur un mur, celui-ci peut sonner creux et ça pourra être un piège. Vous pouvez également mesurer l’épaisseur du mur en question, ce qui n’est pas toujours évident. Si son épaisseur est supérieure à 15 cm, c’est un mur porteur. Dans les bâtiments anciens, un mur qui n’était pas porteur le devient avec le temps puisque les planchers s’affaissent et s’y reposent. Dans ce cas, on appelle le mur «cloison semi-porteuse» et les travaux à appliquer sur les murs porteurs sont également requis pour ce type de mûr.
  2. Demande d’autorisation pour casser un mur porteur: comme le mur porteur a pour rôle de supporter la structure des planchers d’un bâtiment ainsi que sa toiture, des autorisations sont essentielles pour ce type de travaux. Si vous êtes propriétaire d’une maison individuelle, vous devez déclarer vos travaux auprès du service d’urbanisme de votre mairie. Dans le cas d’une copropriété, vous ferez une demande auprès du syndic de copropriété.
  3. Solliciter l’expertise d’un BET structure: il fortement conseillé de faire appel à un bureau d’études techniques ou BET avant de procéder à une ouverture de mur porteur. Spécialisé dans les études de structure de bâtiment, ces professionnels vous orienteront sur le type de travaux à faire et les conséquences de ce type de travaux.
  4. Choisir une entreprise de maçonnerie pour casser les travaux d’ouverture d’un mur porteur puisque c’est une opération qui nécessite un certain savoir-faire surtout pour les ouvertures plus larges. Il faut de ce fait choisir une entreprise qui a de l’expérience dans le domaine. Il faut également s’assurer que l’entreprise choisie ait une assurance décennale en cours de validité.
  5. Casser le mûr porteur.

Les travaux d’ouverture d’un mur porteur proprement dite

Voici 4 étapes à passer pour l’ouverture d’un mur porteur:

  • Poser les linteaux: le linteau est une poutre en bois ou en métal qui se place dans la partie supérieure du volume à percer. Sa dimension et sa nature sont déterminées par le BET structure après une étude au préalable. Après sa pose, le linteau sera coffré avec du béton.
  • Casser un mur porteur: Cette étape est appelée par les professionnels la «dépose du mur porteur». Les ouvriers utiliseront une masse ou une disqueuse pour se faire.
  • Poser les étais: Ce sont des pièces métalliques (généralement métallique) de charpente verticale permettant de soutenir le mur ou le linteau.
  • Les finitions: une fois que le travail est fini et que le mur est cassé, l’entreprise en charge des travaux doit recouvrir de ciment et peindre les parties du mur apparent.