Comment monter une charpente

Lors de la visualisation d'une maison à ossature avant l'installation des revêtements muraux, le bâtiment semble souvent compliqué et constitue pour certains un projet intimidant. L'ossature se compose en réalité de plusieurs projets distincts assemblés en un seul pour créer la maison. Dans ce contexte, la charpente d'une maison ou d'un bâtiment n'est pas si difficile. Avec les progrès actuels en matière d'outillage, on n’a pas besoin un expert pour monter la charpente d’une maison. Toutefois, pour les novices, il est quand même judicieux de commencer par une petite construction simple plutôt que par une conception complexe à deux étages. Un garage ou un abri de jardin en est un bon exemple.

Étudier, planifier et calculer le projet

La planification du montage de la charpente est indispensable pour se conformer aux normes en vigueur. Une étude du projet est donc nécessaire afin de déterminer quels sont les différents règlements administratifs que ce projet incombe. Si on ne dispose pas des compétences nécessaires dans cette étape, sur internet, il existe des plateformes qui permettent de réaliser tous les calculs nécessaires pour ce projet. Il suffit de rassembler toutes les données relatives à la charpente (dimensions, matériaux, configuration…) pour obtenir un devis estimatif. Cela va également permettre de déterminer tous les outils et accessoires nécessaires quant à la réalisation de cet ouvrage, et qui peuvent être disponibles chez des magasins spécialisés tels que fixtout.

Dimensionner les différents éléments de la charpente

La taille et les dimensions d’une charpente varient en fonction des dimensions de la maison, ainsi que de la hauteur du pignon et des arases. Pour ce faire, il faut procéder à une étape de mesurage et de traçage afin d’ajuster tous les éléments prévus pour la charpente à la bonne taille (ferme, pannes, liteaux, volige). Il faut aussi marquer ces derniers pour faciliter leur repérage durant le montage. Une fois tout cela fait, on peut ensuite passer à la découpe de ces éléments en vue de les assembler. Toutefois, les experts préconisent de tenir compte de la répartition des charges, qui doit être gérée en fonction des conditions climatiques et environnementales dominantes dans la région où se trouve la maison.

Procéder à l’assemblage étape par étape

La dernière phase du projet sera consacrée à l’assemblage de tous les éléments préparés. L’assistance d’une autre personne (ou plus selon l’ampleur du projet) en guise de main-d'œuvre est strictement nécessaire pour réaliser un ajustement précis et une pose efficace. Et parce qu’il s’agit aussi de travaux en hauteur, l’utilisation d’un échafaudage sera aussi indispensable afin de réduire les risques. Dans cette étape, il faut commencer par la pose de la panne sablière au niveau des cales de réglage, pour ensuite procéder à l’installation des poutres en dessus. Pour rendre la fixation de ces éléments bien ferme, et aussi pour se conformer aux normes, il faut utiliser des vis, ou des clous spécialement et uniquement conçus pour la charpente. Après, on placera les pannes intermédiaires, suivi des liteaux et de la toiture.