Équipements de protection pour vos employés

Le travail fait partie des activités appartenant à la vie de tous les jours, c’est devenu une routine vu que le travailleur y passe tout son temps, à croire que c’est sa seconde maison. Comme toute profession, il y a toujours des risques pouvant être encourus au cours de sa réalisation. Ceci dépend bien sûr du métier effectué, car certains sont plus dangereux que d’autres comme celle liée aux bâtiment et construction par exemple. Il y a donc des précautions à prendre en compte tel que les équipements de protection individuelle ou collective.

Les équipements de protections individuels, la sécurité pour tout employé

Ces équipements sont des dispositifs octroyés par l’employeur sans exigences de paiement de la part de l’employé, ils sont donc gratuits. La seule contrepartie c’est que ses salariés se doivent de les porter et d’assurer leur maintenance afin de ne courir aucun risque dans leur environnement de travail. Ces matériels peuvent être sous forme de masque antipoussière, de harnais, de casque, de chaussure de sécurité, de lunette et encore beaucoup d’autres, ils sont d’ailleurs visibles sur tous les sites internet notamment sur https//www.oxwork.com/, un site regorgeant tout un arsenal d’équipement de sécurité.

En effet, les équipements de protection individuels (EPI) sont des moyens mis à la porter d’un travailleur pour optimiser sa protection vus le nombre de risques susceptibles de mettre en péril sa santé ainsi que sa sûreté. Ils sont généralement priorisés dans les activités et l’environnement à des risques imminents tels que dans les usines, les chantiers, les travaux manuels, car nombreux sont les menaces probables : exposition à des agents chimiques, haute température, collision, électrocution, bruit. Ces matériels ne sont pas seulement attribués dans des cas à haut risque, ils sont également nécessaires face à des cas d’éclaboussure ou à des endroits antihygiéniques. L’article R.4321-4 souligne d’ailleurs ce point en précisant que l’EPI doit être à la porter du travailleur, ceci en fonction des travaux effectués. En outre, l’article R. 4323-96 fait savoir clairement que ces dispositifs mis à la disposition des travailleurs sont à titre individuel c'est-à-dire que chaque salarié doit posséder son propre gadget en fonction de ses taches.

Toutefois, il se pourrait que des circonstances exceptionnelles où la nature même du matériel nécessite le port consécutif de cet E.P.I, dans ce cas des mesures nécessaires doivent être élaborées afin que chaque personne l’utilisant ne coure aucun risque lié aux conditions physiques ou à l’hygiène. En faisant porter ces matériels, l’employeur doit déterminer chaque situation des lieux de travail que ces salariés doivent vivre chaque jour. Cela ne se fait quand même pas en un battement d'ailes, il requiert une consultation du comité de sécurité, d’hygiène, de l’environnement dans lequel les gadgets vont être servit. Le but ici est d’évaluer chaque éventuel danger encouru afin d’éviter à l’avance les risques, qui sans trop exagérer, peut conduire à la mort. En anticipant les cas de dégâts, la procédure d’élimination des obstacles obstruant la tranquillité du travail peut se faire, mais comme l’erreur est humaine et que les accidents prennent toujours au dépourvu, l’usage de ces gadgets fait d’eux des sauveteurs de la vie.

Les équipements de protection collective, une sécurité accrue

En tant qu’employeur, il est dans son devoir de veiller à supprimer ou minorer les dangers professionnels. En effet, les équipements collectifs sont des mécanismes exercés dans le but de garantir la protection du salarié ou du moins limiter les endommagements.

Permettant la protection de l’ensemble des ouvriers, des moyens généralement physiques et privilégiés sont disponibles : Balisage d’une zone à risque qui sert d’indication ou de signalisation pour la protection par éloignement Rambarde de sécurité pour la protection visant à mettre des difficultés d’avancements. Plaques insonorisâtes ou insonorisation d’une pièce, production du courant d’air par ventilation afin d’atténuer les caractères nuisibles. Garde du corps pour les chutes du niveau en dessus Faisant partie des 9 principes généraux de prévention, stipuler dans le code travail article L.4121-2, ces équipements font place dans le cas où les ensembles de mesures déjà prises pour prévenir ou éliminer les risques n’ont pas suffit.