Le prêt immobilier : une solution de financement pour les futurs projets de construction

Un projet de construction c'est avant tout d'énormes dépenses. Mais disposer du budget nécessaire pour bâtir la maison de ses rêves n'est pas toujours à la portée de tout le monde.

Les banques sont alors les meilleurs alliés de ceux qui désirent bénéficier d'un prêt pour financer les travaux. Mais avant de s'engager dans cette voie, le futur propriétaire aura besoin de connaître les avantages et les enjeux d'un crédit construction.

Les principales conditions pour obtenir un crédit construction

Comme pour chaque demande de prêt, les enseignes étudieront le profil de leur futur client et lui présenteront les critères essentiels. Le premier élément pris en considération sera le CCMI (contrat de construction de maison individuelle).

Les établissements seront plus enclins à accepter la requête si les travaux vont être effectués par un prestataire compétent ou un promoteur. Pour elles, ce sera une garantie sur la réalisation du projet.

Le professionnel qui s'occupera du chantier disposera en effet d'une couverture d'assurance pour la responsabilité civile et la garantie dommage ouvrage en cas d'incidents. D'ailleurs, la question de l'assurance prêt construction sera également revue lors de la signature du contrat.

Pour ce qui est des caractéristiques du prêt lui-même, les établissements financiers appliqueront la règle des 33 % pour fixer le taux d'endettement futur. Le crédit ne pourra être accordé que si ce niveau est atteint après un calcul basé sur les revenus imposables nets du demandeur. La période de remboursement sera ensuite évaluée selon les ressources de ce dernier.

En ce qui concerne le taux, les banques préfèrent souvent les taux fixes. L'indice sera gardé au même niveau tandis que l'emprunteur pourra estimer son budget à long terme. Cependant, puisque certains éléments des profils des clients (salaire, éventuelles rentrées d'argent ou autres) doivent aussi être pris en considération, des formules variables et mixtes sont également proposées.

Construire sa maison : les différentes formes de prêt immobilier disponibles

Tout dépendra de la capacité de remboursement du bénéficiaire, mais en général, il existe trois formules que les enseignes appliquent dans le cadre d'un crédit construction.

  • Les fonds débloquer en une seule fois

S'il s'avère que le client dispose des ressources nécessaires pour supporter les intérêts du prêt de construction et les autres dépenses en cours (autres crédits ou loyers), la banque peut accorder directement la totalité des fonds. Le bénéficiaire n'aura plus qu'à régler les mensualités

  • Les appels de fonds

Il se peut qu'avec ses charges actuelles et les dépenses que généreront les travaux de construction, le futur propriétaire ne puisse pas avoir les ressources nécessaires. Dans ce cas, l'enseigne débloquera les fonds en fonction des besoins du promoteur en CCMI. L'emprunteur sera informé à chaque versement. Cependant, puisque le remboursement doit être garanti, un intérêt supplémentaire sera à payer.

Les professionnels qualifient cet élément comme étant un intercalaire en attendant la fin des travaux. Dans le cas d'un rappel de fonds, la retenue de 5 % stipulée dans le code de la construction sera également respectée jusqu'à la livraison du bien.

  • Le report de tous les paiements

Il s'agit du dernier recours des banques quand elles constatent que la capacité de remboursement de leur client ne sera pas suffisante pour couvrir toutes les dépenses. Le report concernera aussi bien les intérêts intercalaires que les mensualités.

D'autres détails à considérer

Si le futur propriétaire arrive à s'entendre avec le constructeur, ce dernier pourra contracter le prêt à sa place et s'assurer temporairement du remboursement. Une solution intéressante en cas d'imprévus et si les travaux prennent du retard.

Enfin, lors d'une demande de crédit immobilier, le mieux serait d'opter pour un crédit de construction convertible en hypothèque. Le souscripteur pourra suggérer à son enseigne de lui proposer un prêt à frais de clôture unique qui sera plus avantageux qu'une formule classique.