Aménagement déco extérieur : 5 astuces simples pour créer un jardin japonais

Vous êtes séduit par le caractère apaisant et calme d'un jardin japonais ? Pour en créer un chez vous, il suffit de faire parler votre imagination tout en suivant quelques règles simples. Voici 5 conseils pour aménager un jardin zen.

Dessiner le plan

Sachez d’abord que réussir un jardin japonais ne s’improvise pas ! Il n’y a pas un seul et unique style de jardin zen. Au Japon, c'est un art à part entière.

Pour commencer, dessinez ainsi sur papier les contours et l’aménagement de votre jardin. Au début :

  • Évitez les lignes régulières et misez sur le déséquilibre et l’asymétrie afin de mettre en valeur le côté sauvage et aléatoire de la nature.
  • Espacez tous les éléments et pas question de planter les végétaux par 2 ou 4, ne comptez seulement que les chiffres impairs.
  • Limitez les espaces engazonnés.
  • Privilégiez un coin mi-ombragé.

Aménager un point d’eau

Dans un jardin japonais, le minéral est incontournable. Pour être un havre de paix propice à la détente, aménagez un petit bassin (un étang, une mare) ou bien une jolie fontaine ou une petite cascade. Vous apprécierez le bruit de l'écoulement d’eau apaisant et incitant au recueillement. Vous pouvez également marquer la présence de l’eau avec des graviers ou du sable pour évoquer la mer et les vagues.

Éclairer avec douceur

L’éclairage est aussi très important dans un jardin japonais. Un jardin japonais doit être bien éclairé. Pour cela, multipliez les sources de lumière sur toute l’étendue du jardin tout en privilégiant des accessoires légers et discrets. Optez pour les lanternes japonaises, les appliques extérieures et les spots encastrés équipés d’ampoules blanches (le long d’une allée ou dans un pont). Pour un éclairage extérieur totalement autonome, orientez-vous vers les éclairages solaires.

Planter traditionnel

L’idée d’un jardin zen est d’offrir une vue panoramique d’un paysage naturel serein. Tout ce qui est élément urbain (murs en béton, clôtures, escaliers…) est donc à bannir.

Comme végétaux, plantez beaucoup de bonsaïs en pot et en terre. Choisissez le bambou vert ou coloré, une jolie mousse ou bien une fougère pour servir de palissades.

Disposez par ailleurs des arbres taillés en formes de nuages comme l’érable du Japon, le pin à cinq feuilles, le chêne ou le buis. Vous pouvez aussi planter des rhododendrons, des azalées, des hostas, des iris, des magnolias. 

Côté arbustes, privilégiez les espèces à pousse lente, le cognassier du Japon, le cotonéaster, le houx. Les fleurs sont quasi inexistantes, hormis l’iris.

Décorer à l’asiatique

Pour décorer un jardin japonais et souligner son authenticité, la simplicité et la sobriété sont de mise. Choisissez du mobilier dédié à l’assise ou à la méditation en matière naturelle et sans artifice : du salon de jardin en bois brut ou acacia par exemple. Agrémentez l’ensemble d’un joli pont, de rochers, une lanterne, une urne, une statue Bouddha… mais ne vous dispersez pas trop.

Jouez également sur les contrastes, en disposant au sol des pierres ishis ou des galets noir et blanc rappelant les couleurs du Yin et du Yang.