Les différentes étapes d’un ramonage de cheminée

Le ramonage de cheminée peut se répartir en différentes étapes. Il faut bien respecter l’ordre de chaque tâche. Avec l’aide d’une personne expérimentée, vous n’avez plus rien à craindre. Ne minimisez surtout pas les compétences d’un ramoneur professionnel. Il a tout le savoir-faire nécessaire. Il connait toutes les démarches à suivre, sans rien oublier au passage. Si vous souhaitez obtenir un résultat satisfaisant, faites appel à une entreprise spécialisée en la matière. Celle-ci peut travailler bien efficacement dans toutes les étapes préparatoires. Il ne faut surtout pas se précipiter à introduire le hérisson dans la zone concernée. Les techniques utilisées dépendent de votre requête avec l’avis d’un spécialiste du domaine.

Les préparations nécessaires avant l’introduction du hérisson

Le ramonage mécanique s’effectue principalement avec un feu éteint. Il faut penser à toutes les mesures de préventions nécessaires pour éviter de salir les milieux.  Cela peut éviter d’entreprendre des travaux supplémentaires beaucoup plus tard.

Tout d’abord, il faut enlever les cendres en cas de besoin avec de l’eau, un seau en métal, une pelle ou un aspirateur. Ceci étant fait, il faut ensuite éliminer les éléments présents tels que les chenets, la plaque en fonte ou le déflecteur de fumée. Après cela, il est temps de mettre une bâche ou un drap usé en dessous du conduit ou bien devant le logement.  Suite à cela, il est préférable de placer un récipient sous le conduit. Vous pouvez choisir par exemple une bassine ou bien un sac-poubelle de grande taille. Lorsque toutes ces tâches sont achevées, il faut prendre le hérisson en montage sur une perche. On peut le mettre dans le conduit de deux façons assez différentes.

Les deux techniques différentes pour introduire le hérisson

Le ramonage de cheminée s’effectue à l’aide d’un hérisson. Le ramoneur peut choisir la méthode qui lui convient le mieux. Il y a l’introduction par le haut et aussi celle par le bas. Pour introduire par le haut, il faut tout d’abord enlever le chapeau de la cheminée pour ensuite placer le hérisson sur quelques mètres. Le grattage avec insistance sur les lieux bouchonnés est vivement conseillé. Puis, on peut aller en progression jusqu’à la surface en bas. En ce qui concerne la méthode par le bas, le hérisson peut être monté sur une perche ou deux. Le nettoyage du bas du conduit s’accomplit avec un mouvement alterné. Il faut continuer, ainsi de suite jusqu’à l’ajout des cannes. Il existe plusieurs types de cannes de ramonage. Il y a ceux qui sont très avancés et d’autres sont en fibre de verre. Les modèles autobloquants sont aussi disponibles sur le marché. Chacun a sa particularité.

Les travaux de finitions

Le ramonage de cheminée ne se termine pas encore là. Après le travail à l’aide du hérisson, il faut passer à un grattage avec une brosse. Dans certains cas, les professionnels en ramonage comme ce ramoneur qui est situé dans le 37 se sert d’ un goupillon de fonte. Juste après cela, il doit aborder le vidage du récipient utilisé. L’aspiration minutieuse des débris de suie prend sa place. Cette étape demande beaucoup d’attention. Le professionnel en service doit employer l’appareil nécessaire. Il doit être doté d’une qualité importante pour plus d’efficacité. Puis, le rajustement de la couronne ou du chapeau arrive en cas de besoin. Il est préférable de prendre soin du nettoyage de la grille spéciale. Cette dernière est destinée à protéger le milieu contre l’intrusion des espèces animales. Le changement de cet instrument est possible si cela s’avère nécessaire. Seul un expert peut juger l’importance ou la nécessité de ce remplacement. La finition du travail consiste au nettoyage de la vitre.