Quelles sont les contraintes d’une toiture duo ?

À défaut d’une toiture compacte, vous pouvez toujours opter pour une structure duo afin de réussir à avoir une meilleure ossature. En fonction de la spécificité de votre maison, votre couvreur veillera à l’application des techniques requises et vous recommandera les matériaux adéquats. Pour vous donner l’occasion d’avoir un aperçu sur les revêtements qui viendront composer votre charpente, l’expert vous soumettra alors une simulation hygrométrique. Il existe en effet un certain nombre de normes à respecter pour garantir le bon fonctionnement de ce système. Dans la pratique, la densité des isolants entre le frein vapeur et le platelage varie selon les circonstances.

Quels sont les revêtements requis ?

Pour la réalisation de votre projet, un couvreur professionnel ne manquera pas de vous proposer au préalable un plan hygrométrique, accompagné du devis des travaux. Vous pouvez ainsi visualiser la composition de votre couverture à travers l’ensemble des différentes couches qui seront superposées en conséquence. Autrement, pour la constitution de cette architecture, un professionnel vous conseillera sur les matériaux les mieux adaptés. À commencer, par la sélection de membranes d’isolation fibreuses ou d’un frein vapeur hygrovariable. Il optera également pour des finitions ouvertes à la diffusion de vapeur, tout en veillant à l’aménagement d’un vide technique dans votre ossature. Ce dernier servira de soutien au frein vapeur et garantir ainsi une bonne désolidarisation acoustique. Les autres matières seront composées de structure portante en bois, de voliges ou de panneaux agglomérés en guise de platelage. L’installation d’une plaque d’isolation supplémentaire permettra de réduire l’absorption de l’humidité à travers votre plancher. Autrement, l’expert prendra soin d’assurer l’étanchéité à l’eau de votre armature et installer un pare-vapeur. Et en dernier lieu, il rajoutera un isolant non hygroscopique suffisamment résistant à la compression et particulièrement adapté à une toiture chaude. Il prendra en compte quelques facteurs tels que l’ombrage, le climat intérieur… pour estimer la résistance thermique des divers substrats.

Quels sont les facteurs à prendre particulièrement en compte ?

Si vous entreprenez des travaux de toiture duo, votre couvreur ne manquera pas de veiller spécifiquement à l’épaisseur des isolants entre le frein vapeur et le platelage. Elle peut varier entre 200 mm à 400 mm en fonction de la situation à l’extérieur et de son emplacement. Cette structure peut à la base s’adapter à différents types d’architecture :

  • Terrasse,
  • Panneaux solaires,
  • Toiture verte,
  • Couche de ballast,
  • Ombrage partiel ou complet,
  • Membrane d’étanchéité daire.

L’endroit par-dessus lequel ces revêtements seront placés entrera également en considération dans l’estimation de cette densité, selon leur qualification. À savoir, les espaces secs (bureau, chambre…) ou les salles de bain qui ont un taux d’humidité assez élevé pouvant aller jusqu’à 80 %.

En somme, l’exécution de tels travaux requiert les compétences d’un professionnel expérimenté comme ce couvreur dans le Rhône que vous pouvez contacter sur ce site, car toutes ces étapes sont incontournables.

Par conséquent, pour vous assurer que votre projet réponde parfaitement aux normes tout en vous protégeant efficacement, pensez à engager ce spécialiste. Ce type de chantier demande tellement d’exigences à respecter compte tenu de la délicatesse des interventions nécessaires. Ainsi, ses expertises dans le domaine vous permettront de mettre votre résidence à l’abri des sinistres tels que les infiltrations, qui risquent d’abîmer votre édifice. Bref, les prestations d’un expert vous donneront l’opportunité d’avoir des qualités de finition exceptionnelle tout en préservant votre patrimoine immobilier.